Nettoyage : Réservoirs Eau Douce


 

Pour préserver la qualité de l'eau à bord et assurer la sécurité des consommateurs, il est important d’effectuer un entretien régulier des réservoirs eau douce.

Nettoyage réservoir d'eau douce

Nettoyage réservoir d'eau douce


Pour cela les réservoirs d’eau douce doivent être vidés, nettoyés et désinfectés.

Le nettoyage permet d’éliminer les dépôts et concrétions se formant sur les parois (pellicule marron). Mais aussi les sédiments en fond de réservoir.
Ces dépôts peuvent être d’origine biologique : algues, champignons, bactérie etc. ou chimique : oxyde d’aluminium aussi appelée alumine (sel blanc), oxydes de fer, manganèse, carbonates etc.

Un nettoyage régulier permet également de vérifier l’état de la structure du réservoir (corrosion).

Le nettoyage des réservoirs sur les navires requiert un haut niveau de formation et de compétences.
Pour cela nos opérateurs sont dument formés et appliquent une procédure de nettoyage ainsi que des protocoles de sécurité stricts.

Notre procédure de nettoyage varie selon le type de réservoir.
Nous effectuons dans certains cas un nettoyage mécanique (brossage des parois) avec produit récurant désinfectant puis rinçage ou un nettoyage haute pression (buse rotative).
Nous procédons par la suite à la désinfection du réservoir par pulvérisation puis rinçages.

Nous utilisons un équipement de pointe conformément à la réglementation, détecteur de gaz (Gaz Free test), Masques et Appareils respiratoires, combinaisons étanches, lampes 24V etc.

Les déchets de nettoyage sont évacués et acheminés en station d’épuration.
Un Bordereaux de Suivi de Déchets est établi afin d’assurer sa traçabilité.




Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL)

Adoption : 1973 (Convention), 1978 (Protocole de 1978), 1997 (Protocole – Annexe VI); entrée en vigueur: 2 octobre 1983 (Annexes I et II)

La Convention internationale pour la prévention de la pollution par les navires (MARPOL) est la principale convention internationale traitant de la prévention de la pollution du milieu marin, que les causes soient liées à l'exploitation ou à des accidents.

La Convention comprend des règles visant à prévenir et à réduire au minimum la pollution due aux navires – tant accidentelle que découlant d'opérations de routine – et comporte actuellement six Annexes techniques. La plupart de ces annexes établissent des zones spéciales dans lesquelles les rejets d'exploitation sont strictement réglementés.